L’amidon de pomme de terre est-il céto / LCHF? À propos de l’amidon résistant -maigrir sans sport

L’amidon de pomme de terre est-il LCHF? Cela pourrait-il abaisser votre glycémie? Incroyablement, la réponse semble être «oui» – si vous ne la chauffez pas.

La dernière tendance brûlante sur les blogs de santé est l’amidon résistant. Il semble avoir effets positifs sur la glycémie, en particulier chez les diabétiques de type 2. Cela vous fait peut-être aussi se sentir plus rassasié et plus satisfait, ce qui pourrait faciliter la perte de poids.

Encore plus spéculatif est qu’il peut améliorer la santé globale des intestins, ce qui pourrait potentiellement être bénéfique pour les personnes atteintes d’une maladie auto-immune.

Tout cela semble étrange lorsque vous en entendez parler pour la première fois. Comment l’amidon peut-il améliorer la glycémie – l’amidon n’est-il pas décomposé en glucose, ce qui fait augmenter la glycémie?

Comment ça fonctionne

La beauté de l’amidon résistant est qu’il ne se décompose pas en glucose. Il n’est pas du tout décomposé dans le corps, mais il devient plutôt la nourriture du microbiome intestinal dans le côlon. Les bactéries intestinales digèrent l’amidon résistant en acides gras à chaîne courte, qui sont absorbés par l’organisme.

Par conséquent, l’amidon résistant n’agira pas comme un glucide. Au lieu de cela, c’est de la nourriture pour les bactéries intestinales et ce que votre corps absorbe a été converti en graisse.

L’amidon résistant est en réalité LCHF – faible en glucides, riche en graisses – avec en prime de la nourriture pour la flore intestinale.

Nourrir les bonnes bactéries intestinales – et les cellules de la muqueuse intestinale – semble être en mesure d’affecter les niveaux d’hormones dans le corps (GLP-1, etc.), ce qui à son tour a un effet sur la régulation de la glycémie et la sensibilité à l’insuline.

Il semble également bénéfique de garantir une nutrition adéquate aux bactéries et aux cellules intestinales. Nos ancêtres l’ont sans doute fait, car il existe de nombreuses sources d’amidon résistant dans la nature.

Voulez-vous essayer d’obtenir un amidon plus résistant?

Que faire

La façon la plus simple de manger beaucoup d’amidon résistant – sans amidon ordinaire – se révèle être de la fécule de pomme de terre froide. Pas très bon, mais quelques cuillères à soupe remuées dans l’eau, par jour, semblent être suffisantes pour un impact positif.

Il peut être judicieux de commencer avec moins et d’augmenter progressivement pour réduire le risque d’effet secondaire: le gaz. Notez également que vous ne devez pas chauffer l’amidon de pomme de terre – il sera ensuite converti en amidon ordinaire qui augmente votre glycémie.

Ceux qui ne sont pas sensibles aux glucides – par exemple les personnes maigres, en bonne santé et qui font de l’exercice – ont plus de possibilités:

  • L’amidon résistant – ainsi que beaucoup d’amidon régulier – se trouvent par exemple dans les haricots, les lentilles et les pois.
  • Une portion moindre de l’amidon dans une pomme de terre bouillie ou du riz bouilli est convertie en amidon résistant si on le laisse refroidir avant d’être mangé.
  • Les pommes de terre crues ou les bananes vertes non mûres sont également des possibilités.

Conclusion

L’amidon résistant est une forme spéciale de fibre. Il n’augmente pas la glycémie, mais est converti en graisse dans le côlon, tout en nourrissant de bonnes bactéries intestinales et les cellules de la muqueuse intestinale de votre côlon.

Cela peut entraîner des effets positifs sur les hormones de votre intestin. Au moins pour certaines personnes, cela peut améliorer la régulation de la glycémie. Il peut également fournir plus de satiété et pourrait potentiellement faciliter la perte de poids.

Surtout pour les diabétiques de type 2, cela vaut la peine d’essayer. De nombreuses personnes ont signalé une amélioration de leur glycémie.

La science et l’expérience futures permettront de mieux connaître les bénéficiaires de l’amidon résistant et la meilleure façon de le prendre. Aujourd’hui, les connaissances sont encore limitées et c’est une bonne idée d’essayer par vous-même et de voir quel effet vous obtenez.

Avez-vous essayé l’amidon de pomme de terre froid ou d’autres sources d’amidon résistant? Veuillez nous en informer dans les commentaires ci-dessous.

Plus

Guide de Mark Sisson, comprenant des liens vers des études: Le guide définitif de l’amidon résistant

Richard Nikoley, Libérez l’animal: Un apprêt résistant pour les débutants

PS: Le danger de l’amidon résistant

Il y a un danger avec les discussions sur l’amidon résistant. Le danger est qu’il existe des fabricants prêts à commencer à promouvoir la malbouffe riche en glucides – pain, pâtes, bonbons – avec des contes de fées promettant que les glucides sont «résistants» ou protégés.

Comme l’histoire de la fraude aux pâtes de Dreamfield qui dure depuis une décennie, vous ne pouvez pas faire confiance aux gens qui vendent des produits «faibles en glucides». Ce qui est qualifié de glucides «résistants» dans des emballages coûteux et colorés, pourrait très bien être une fraude:

La fraude aux pâtes Dreamfields se traduit enfin par une amende de 8 millions de dollars!

La première question qui se pose quand l’on souhaite perdre du poids est la suivante : de ce que de calories ai-je besoin pour maigrir ? En effet, il est cet apport calorique qui est directement responsable de la prise ou, inversement, de la perte de poids. Dans cet article, découvrez combien il vous faudra consommer de calories journellement pour maigrir. Combien de calories pour maigrir ? Calculer attentes souhaits désirs énergétiques Pour savoir de ce que de calories vous avez besoin quotidiennement, il vous faudra estimer vos désirs énergétiques. Bonne nouvelle, plusieurs méthodes scientifiques et calculs permettent d’estimer assez précisément votre besoin en énergie quotidien.
Métabolisme de base
Premièrement, il est essentiel de calculer votre métabolisme de base. C’est à dire la quantité d’énergie minimale nécessaire à votre organisme au repos pour assurer ses allant vitales : digestion, posture, fonctionnement des organes, maintien de la température corporelle, etc.
Voici la formule de Harris et Benedict utilisée pour calculer le métabolisme de base :
Pour l’homme = [13,7516 x Poids (en kg)] + [500,33 x Taille ( en m)] – (6,7550 x Age) + 66,473 Pour la demoiselle : [9,5634 x Poids ( en kg)] + [184,96 x Taille (en m)] – (4,6756 x Age) + 655,0955